• Chapter Two

    Chapter Two

    The Band Of Fairies

    Chapter two

     Le soleil se leva sur le petit village d'Isoku, on le voyait apparaitre derrière la petite colline fleurit. L'ambiance était au rendez-vous, les oiseaux chantait, les abeilles butinant bourdonnaient, et le vent jouait avec les fleurs du vieux cerisier.
    C'est ainsi que se réveilla le jeune Alexandre, tranquillement.
    Quelque minutes après, il se mit à hurler. Sa chambre était dévastée. Les murs étaient glacés, ses vêtement brûlés, le sol inondé. Alexandre n'en croyait pas ses yeux. Que s'était-il passé ? Était-ce lui qui avait fait cela ? Non, impossible. Il sortie de sa chambre, parla un peu avec ses parent puis courut voir sa sœur adoptive.
    Il compta toute son histoire à la jeune bleue, elle ne le croyait pas et demanda des preuves. Il la conduisit dans sa chambre, mais, plus rien. Tout était comme si rien ne s'était passé.
    Peach soupira et se disputa avec lui.
     
     
    " _Crétin !! Arrête tes blagues et grandis un peu !! J'en ai marre de tes conneries ! s'écria-t-elle
    _Mais... Je te jure que c'est vrai ! répliqua-t-il 
    _Tu m'énerves !!!! " cria la jeune sœur avant de partir laissant le brun dans l'incompréhension des évènements de son réveil
     
    Leo se promenait tranquillement dans les ruelle de son village, quand il se mit a entendre plein de voix en même temps. " Zut ! Je vais être en retard au travail ! ", " Que dois-je lui offrir pour son anniversaire ? ", " Est-ce que il m'aime vraiment ? ", " Qu'est ce que je vais manger ce midi ? ", ...
    Ces voix lui donnaient mal à la tête qu'il ne regardait même plus où il allait quand il se fit percuter par quelqu'un. Il vit la personne tomber et la rattrapa à tant. C'était Rose, elle pleurait. Il la serra dans ses bras et lui murmura.
     
    " Qu'est ce que tu as ? Et pourquoi cette tenue ? "
     
    Effectivement, elle qui ne mettait que des petites robes pâles avait mis un gros pantalon épais et foncé avec un gros sweat à capuche noir. Elle cachait son visage de cette même capuche en pleurant. La pluie qui tombait depuis de longues minute déjà l'avait trempée jusqu'aux os.
     
    " _Des... Des oreilles... et une queues.... les... les chats... dit elle en pleurant
    _Oui, les chats on des oreilles et une queues. Pourquoi ? fit le blond incompréhensif 
    _N... Non... M...moi... Rose... 
    _Mais de quoi tu parles voyons ?! soupira-t-il C'est pas possible.... " 
     
    La jeune fille venait de soulever sa capuche laissant voir de petite oreille noires, de chat sur sa tête. La bosse faisant le tours de sa taille devait être sa queue. Les blond resta bouche bée, les yeux gros comme des soucoupe puis pris la mains de la jeune enfant et la tira vers chez eux.
     
    " Viens, on rentre à la maison ! "
     
    Elisabeth, qui s'entrainait à jouer se rythmes de batteries aves des baguettes en fer, arrêta quelques secondes pour observer Lili parler avec ses poisson. Elle se disait que cette enfant avait une bien grande imagination. Elle remarqua par la suite que ses baguettes étaient entrain de fondre dans ses mains, elle les lança au sol et les fixa.
     
    Alexandre rejoignit la bleue qui pleurait dans le jardin

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :